Roman – France

***

Suggestion de Paméla

Tom, psychiatre à Tel-Aviv, reçoit dans son institution Roshan, Palestinienne désespérée, en plein déni de grossesse. Avec Héphraïm Steiner, harpiste juif et paranoïaque, ils vont tous trois lier une relation aussi complexe que profonde, s’interrogeant avec l’écrivain sur le pouvoir et la place du langage et des origines dans la quête éternelle et douloureuse des êtres sensibles : entrer en contact avec l’autre, plonger dans les eaux du mystère et surmonter l’infranchissable. Un admirable roman, ambitieux et fascinant.

***

Résumé éditeur

Tom, psychiatre israélien à l’hôpital de Hod Hasharon près de Tel Aviv, soigne plusieurs patients, parmi lesquels Hephraïm Steiner, musicien octogénaire, et Roshan, jeune Palestinienne enceinte mais enfermée dans le déni de sa grossesse. Deux cas passionnants pour ce médecin dont les recherches portent sur l’inaudible, sur la communication intra-utérine – et qu’obsède ce qu’il a vécu et croit avoir entendu, le 11 septembre 1995, depuis le ventre de sa mère, alors que se jouait dans l’espace un drame : Soyouz ne répondait plus.

Détails techniques

Cécile Dadjali, La nuit est mon jour préféré, Actes Sud

288 pages
Prix : 21,50 €
Parution : janvier 2023